La Panthère loir

Illustrations à l’aquarelle – Peinture médiévale

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux le savent : cette année, j’ai tenté de faire le challenge Inktober pour la première fois ! Et ce fut une sacrée aventure 😉

Inktober c’est quoi ? C’est un challenge créatif, qui se fait à l’encre (Ink) et qui se déroule en octobre (October).

Très populaire depuis plusieurs années, il permet de se « forcer » à dessiner tous les jours, à être créatif sur des thèmes qui ne nous parlent pas forcément (Day 7 : Ventilateur…super…). Il procure une énorme émulation entre créatifs et artistes, et c’est un très bon moyen de partager autours d’une expérience commune.

Vous pouvez retrouver la liste complète sur leur site : https://inktober.com/

Il propose également une liste de 1 dessin = 1 semaine, sur les 52 semaines de l’année.

Eclaboussure

Mon expérience :

Bon, l’encre c’est bien, mais ce n’est clairement pas ma spécialité ! Du coup, le miens a été fait 100% à l’aquarelle 🙂

C’est la première fois que je participe à un défi de ce genre, et je suis vraiment très fière de l’avoir mené à bout, même si certains dessins ne me plaisent pas. Réaliser 31 illustrations, c’est juste énorme, surtout avec un timing aussi court.

J’ai un peu triché sur ce point, car j’ai commencé à travailler sur mon Inktober dès le 15 septembre (oooouh la tricheuse). Mais j’avais terminé avant le 31 octobre, donc on va dire que j’ai respecté le « 1 mois, 30 dessins ». Pour être totalement transparente, je savais que mon projet aller me prendre plusieurs heures par illustrations (parfois 3h, voir 5h pour certaines illus !) et qu’il était impossible pour moi de passer autant de temps chaque jour sur mes dessins (j’étais en congés début octobre, mais avant j’avais moulte autres projets à boucler, et la fin octobre a été très chargée aussi).

Aigre

Mon processus créatif :

Dès le départ, j’avais une idée très précise de ce que je voulais : réussir à faire une unité avec l’ensemble de mes illustrations. J’ai donc choisi de partir sur une gamme de couleurs restreinte. Sans grande surprise, j’ai choisi mes couleurs favorites : des bleus, des violets, des ocres, et des verts. Le tout accentué par du doré. Plein de doré !!! (Faut bien que ça brille un peu héhéhé)

Pour le support, j’avais prévu initialement de dessiner sur du format A5. Mais j’avais un petit carnet qui dormait dans mon placard, format carte postale. C’est du papier 100% cellulose, qui ne m’a quasiment rien coûté. Et pour s’entrainer : c’est parfait ! L’avantage, c’est qu’une fois encore cela créé de l’unité, vu que tous mes dessins sont faits sur le même format 🙂

Créer des personnages :

Dernière étape, et pas des moindre : un début de « character design ». Vous m’avez aidé à leur donner des noms au fil de mes dessins, et j’ai conçu plusieurs personnages pour mon Inktober.

  • Drap, un petit chat malicieux (tout ressemblance avec ma Nox est fortuite… évidemment…)
  • Hernest, un corbeau magicien un peu maladroit
  • Mon fantôme : Svalbard
  • Une souris fantôme, pour faire enrager Drap 😉

C’était passionnant d’essayer de leur créer une vraie vie, une histoire au fil des pages et de mes dessins. Je me suis beaucoup attachée à mes petits personnages, et je vais continuer à les mettre en scène ces prochains mois ! (Je suis d’ailleurs en train de créer ma collection de Noël avec Fantôme et Drap en guest star !!!)

Ouvert

Ce que ça m’a appris :

Epoustouflant ! C’est le premier mot qui me vient en tête maintenant que j’ai terminé ! Déjà, dessiner tous les jours, il n’y a pas de secret, mais ça vous délie le poignet et vous permet de progresser vitesse V !

J’ai testé des trucs et des bidules, j’ai un peu foiré certaines aquarelles mais j’ai tout posté ! Même le pâté haha. Au final, il n’y a pas d’échec : de belles réussites, et de l’apprentissage. C’est ce que je me dis tous les jours, histoire de rester motivée 🙂

Ensuite, vous avez été très nombreux à venir commenter et à me donner confiance en moi, et ça aussi, ça n’a pas de prix. Merci beaucoup à vous toutes et tous !

J’ai appris à peindre, à croquer mais pas que. J’ai également pris en photo toutes mes illustrations, avec une petite mise en scène (sobre mais qui m’a demandé quand même un apprentissage). Une fois sur l’ordi, j’ai retouché toutes mes photos pour que les couleurs soient le plus « réel » possible. J’ai recadré, et posté sur Instagram. Et ça c’était amusant aussi, de voir les réactions quasi absentes ou très nombreuses en fonction de heures de postage haha… Mon fantôme devait se sentir invisible parfois !

Collision

Ce projet, je le referais sans hésiter l’an prochain (même si cela prend un temps monstre). Cette fois, j’aimerai l’essayer avec de l’encre et une seule couleur. (Une de mes artistes fétiches a pris du noir et du violet, je trouve ça absolument génial !!!)

Inktober, c’est une aventure. Une aventure géniale, enrichissante, qui m’a fait grandir et qui me conforte dans ma vie d’artiste et d’illustratrice.

Je vous dis à très bientôt dans un nouvel article 🙂